Randonnées

Nibles : la boucle de St Jacques de Compostelle

Niveau Moyen
Distance 13 km
Dénivelé + 600 m
Durée 4h30
Balisage Jaune / Rouge et blanc

Télécharger la fiche de la randonnée

 

Catégorie : Étiquette :

Description

Randonnée d’environ 4h30 au départ de Nibles, difficulté moyenne qui vous emmène sur une boucle de St Jacques de Compostelle

Après vous être garé dans Nibles, rejoindre la D 951 que vous empruntez sur 200m environ en direction de Sisteron. Depuis Nibles, le balisage rouge et blanc du GR 653D va vous guider durant la moitié de ce circuit. Quitter la départementale à droite par un petit sentier jusqu’aux fermes de Clans et Borelly. De là, prendre plein Nord une piste qui va vous guider jusqu’au passage de l’homme mort. Laisser sur votre gauche le balisage du circuit de St Jacques puis poursuivre sur cette piste et son balisage jaune durant un peu plus d’une heure. Soyez attentif à un croisement de pistes au sentier qui plonge sur votre droite en direction de la vallée de la Sasse. Vous atteignez enfin la D 951 que vous traversez avec attention. Il ne vous reste plus qu’à rejoindre Nibles par la rive gauche de son canal d’arrosage.

Le GR 653 D – Chemin de St Jacques de Compostelle à Rome
Envie d’aller à Compostelle ? A Rome ? A Jérusalem ? Un nouveau GR, le GR 653 D, vous permet, si le cœur vous en dit, de mettre vos pas dans les pas des pèlerins. Axé sur la voie romaine, la Domitienne, reliant jadis l’Italie à l’Espagne, il suit la vallée de la Durance depuis le col du Montgenèvre.
Il s’en écarte, entre Gap et Sisteron poursuit par Venterol, Le Caire, La Motte du Caire, Nibles, Châteaufort et St Geniez. Bien équipé en gîtes, il permet de découvrir de magnifiques paysages. Mais, d’abord, petit rappel sur le pèlerinage de St- Jacques de Compostelle. Jacques était un des proches du Christ, dont il reçut les enseignements. A la mort de celui-ci, en l’an 33, il partit évangéliser l’Espagne, avant de retourner à Rome, où ses prêches lui valurent d’être décapité par les romains.
La légende raconte que, nuitamment, deux de ses disciples dérobèrent le corps au bourreau et l’emportèrent dans une barque qui, traversant la Méditerranée, s’en alla s’échouer, en Espagne, près du petit village de Padron, au nord-ouest de la Galice. Enterré là, oublié jusqu’aux environ de l’an 830 puis, miraculeusement retrouvé, il va faire l’objet d’une vénération grandissante tout au long des siècles. De toute l’Europe des pèlerins vont converger vers ce lieu devenu St-Jacques de Compostelle. Trois facteurs favoriseront leurs déplacements. Les voies romaines, nombreuses et souvent équipées de lieux d’accueil, le latin, langue commune à toute l’Europe et les préceptes chrétiens faisant obligation d’aider tous ceux qui demandaient aide et assistance. Les guerres de religions, la Révolution, les guerres mondiales diminueront le flot des pèlerins. De nos jours, ils sont de plus en plus nombreux à reprendre cette pérégrination millénaire, tout comme celles vers Rome et Jérusalem, grâce à ce nouveau chemin.

Article réalisé par Roger Beaudun des amis de St Jacques.

Télécharger

 

 

Informations complémentaires

Difficulté

Type de randonnée

Temps

Lieu de départ